Conserver, améliorer ou restaurer sa santé avec l’alimentation!

0
445

Un ensemble de techniques, de comportements, permettent de conserver ou de restaurer la santé. On va en voir une : l’alimentation.

Dans cette machine que représente le corps humain, nous allons nous intéresser au système immunitaire, aux émonctoires et au métabolisme. Quoi, quoi ? Ça ne vous dit rien ? A la fin de ce billet vous serez incollable sur le sujet.

« Le système immunitaire est l’ensemble des moyens de défense de l’organisme contre les agressions extérieures. » (Le Garnier Delamarre, Dictionnaire des Termes Médicaux).

A partir de cette définition, nous voyons l’importance d’avoir un système immunitaire opérationnel.

Intéressons-nous aux aliments qui renforcent ce dernier.

La vitamine A stimule la prolifération des globules blancs et la production d’anticorps. On en trouve dans la carotte. Il paraît que la carotte rend aimable, c’est parfait car être en bonne santé et de bonne humeur, c’est le top !

La fameuse vitamine C, Elle stimule la production de l’interféron, une molécule produite par les cellules du système immunitaire pour détruire les microbes. Celle-là on la connaît très bien ! En effet on la retrouve dans le citron, l’orange pressée pour ne citer qu’eux.

Sans oublier la vitamine D, elle joue un rôle important dans le développement de certains globules blancs, les lymphocytes T.

Les émonctoires ?

« Ce sont les organes destinés à éliminer les déchets de la nutrition » (LeGarnier Delamarre, Dictionnaire des Termes Médicaux). Parmi ces organes on peut citer les reins, la peau, ou encore le colon.

Le corps c’est comme un moteur, il faut faire la vidange !

Cela permet un meilleur fonctionnement des organes car avec le temps, les émonctoires réalisent moins bien leur fonction d’épuration. Les toxines s’accumulent, ce qui laisse place à des problèmes tels que l’encombrement des voies respiratoires, les problèmes de peau. Il apparaît clairement que nettoyer ces « filtres » que représentent les émonctoires est essentiel.

Le recours à la phytothérapie s’avère très efficace pour nettoyer ces filtres.

Une autre alternative consiste à boire beaucoup (plus que d’habitude, de façon à aller plus souvent aux toilettes) de l’eau peu minéralisée (qui ne fatigue pas les reins).Le thé vert permet, grâce à la catéchine qu’il contient de favoriser la destruction des graisses et de favoriser l’élimination des toxines par le drainage.

Le métabolisme ?

C’est l’ « Ensemble des modifications chimiques qui ont lieu dans l’organisme, destinées à subvenir à ses besoins en énergie, à la formation, à l’entretien, à la réparation des tissus, à l’élaboration d’ hormones, d’ enzymes, d’anticorps etc…). Cet ensemble constitue l’acte de la nutrition » (Le Garnier Delamarre, Dictionnaire des Termes Médicaux). (Ici, le terme « nutrition » concerne la nutrition de la cellule)

Quels sont donc ces aliments qui favorisent le métabolisme ?

Eh bien, nous avons le poivre de Cayenne, et certains aliments épicés tels que le gingembre oui, oui ! Lorsqu’on les consomme, la température du corps augmente. Pour faire baisser cette dernière, le corps doit lutter. Le sang se concentre au niveau de l’abdomen et de nombreuses enzymes digestives sont sécrétées. Or, cet effort demande au corps beaucoup d’énergie, qu’il va puiser dans les calories consommées

Nous avons également les patates douces. Elles apportent l’hormone adiponectine, qui agit sur la destruction des lipides. Ceci contribue également à l’apport d’énergie.

Amandes, noisettes, noix de cajou, ces fruits secs sont riches en magnésium et donnent du tonus au métabolisme. Faites-vous plaisir !

A votre appétit, prêt ? Mangez !

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici