Hijama et système immunitaire

0
457

La cupping thérapie ou hijama renforce le système immunitaire en augmentant le nombre des globules blancs dans le sang. Ces globules protègent l’organisme des corps étrangers comme les virus et les bactéries et luttent contre les infections. La thérapie par les ventouses permet de soulager les pathologies liées à l’immunité telles que les maladies auto immunes.

Le système immunitaire, une arme de défense

Le système immunitaire est un système de défense, il défend le corps contre les infections et les maladies. Des parties du système immunitaire cherchent les cellules malsaines ou les substances étrangères au corps, certaines envoient des messages à d’autres cellules du corps au sujet d’une attaque et d’autres s’activent à attaquer et à détruire les micro-organismes qui causent les infections tels que les bactéries, virus, champignons et parasites, ou les cellules malsaines, comme les cellules cancéreuses.

Les principaux acteurs du système immunitaire sont des cellules spécifiques appelées « globules blancs » produites par des cellules souches au sein de la moelle osseuse (la partie molle et interne de l’os). Mais il existe d’autres cellules qui ont des rôles différents et variés.

Il existe deux grands types de mécanismes de défense immunitaire : Les mécanismes de défense « naturelle », ce mécanisme est présent dès la naissance et il agit en ne tenant pas compte de la nature du micro-organisme qu’elle combat, comme la peau, les muqueuses, l’acidité gastrique, les cellules phagocytaires ou “mangeuses” ou encore les larmes. D’autre part, on trouve les mécanismes de défense « spécifique », comme la production d’anticorps spécifiques contre des agents étrangers par les lymphocytes (variété de globules blancs), ce type d’immunité est acquis et la reconnaissance de l’agent pathogène par les lymphocytes est obligatoire pour l’attaquer.


Le système immunitaire, une arme de défense qui peut se retourner contre nous

Le système immunitaire peut se dégrader en réagissant excessivement ou insuffisamment. S’il s’attaque aux cellules de l’organisme qui ne sont pas pathologiques (par mauvaise reconnaissance), il va alors se créer une maladie auto-immune qui va se caractériser par une inflammation continue de certains tissus ou par la mort complète des cellules. Par exemple le diabète de type « I », il y’a une destruction des cellules de pancréas qui sécrètent l’insuline. S’il y a un défaut du système immunitaire, dans ce cas les infections et les maladies chroniques peuvent survenir et les cancers pourront se développer.

L’intervention de la hijama

Le principe

La cupping thérapie appelée souvent « technique d’extraction par les ventouses » ou « Hijama », est une technique qui consiste à utiliser des ventouses ou des pots en verre en forme de cloche sur la peau, plus couramment sur le dos, pendant une courte durée de quelques minutes pour créer un effet de succion. Elle est utilisée par les chinois, les grecs et les arabes depuis des milliers de siècles.

Son principe est simple, le vide créé dans la ventouse dilate les pores de la peau et les vaisseaux sanguins superficiels. Ceci produit une congestion cutanée localisée sur une zone bien précise, traduite par un changement d’aspect de la peau qui rougit et se couvre de points rougeâtres à violacés. Cette congestion provoquée localement, au-dessus de l’organe supposé malade, est réputée pour attirer les déchets du sang « le mauvais sang » ou l’excès de sang qui congestionne un organe sous-jacent. C’est une technique qui n’a pas d’effets secondaires mais elle devient dangereuse chez les personnes qui risquent de saigner abondamment comme les hémophiles (chez qui le sang ne coagule pas bien).

La cupping thérapie est bénéfique et peut soulager des malades qui présentent des maladies chroniques, elle offre des résultats probants sur les problèmes respiratoires et digestifs. Elle permet d’atténuer la douleur en cas de sciatique, arthrose, lombalgie, entorse et tendinite, les douleurs intenses comme le cas des cancers, elle est utilisée également dans le traitement de l’acné, la stérilité féminine, la cellulite, les migraines, l’anxiété et la dépression, elle améliorent la qualité de vie des diabétiques et celle des personnes qui ont des maladies du cœur. Elle est souvent utilisée par les sportifs de haut niveau pour la récupération après des grands évènements.

Hijama et système immunitaire

La cupping thérapie renforce le système immunitaire en augmentant le nombre des globules blancs dans le sang, ces globules protègent l’organisme des corps étrangers comme les virus et les bactéries et luttent contre les infections. La cupping stimule la circulation lymphatique qui assure le transport des globules blancs, ces vaisseaux lymphatiques drainent l’excès des liquides dans les tissus et elles participent à la détoxication du corps.

Les déchets du sang, comme les globules rouges vieillis et anormaux, les résidus des médicaments et des déchets toxiques, causent souvent des maladies sur lesquelles la thérapie par ventouses assure un grand bénéfice puisqu’elle en débarrasse le corps

Si les déchets sanguins stagnent, le sang devient visqueux. Au fil des années, les sédiments se cumulent dans différentes parties du corps d’où l’apparition de maladies diverses. Les globules blancs peinent aussi à défendre l’organisme des microbes et des cellules anormales. Tout ceci augmente le risque des maladies auto-immunes et de cancer. L’élimination des déchets du sang par la cupping thérapie, permet une meilleure circulation sanguine et donc un meilleur fonctionnement des cellules du corps et par conséquence, un meilleur système immunitaire.

Quelques exemples d’action de la hijama sur des pathologies liées à l’immunité

La thyroïde est une glande située à l’avant du cou. Elle produit les hormones thyroïdiennes qui ont une grande influence sur l’organisme.

Dans le cas des maladies thyroïdiennes de Basedow et d’Hashimoto, le système immunitaire est dérèglé, puisque les propres anticorps se retournent contre la thyroïde.

Dans le cas de la maladie de Basedow, certains anticorps (molécules du système immunitaire) vont stimuler la thyroïde d’où l’hyperthyroïdie.

C’est l’inverse pour la maladie Hashimoto, , les anticorps dirigés contre la thyroïde causent une destruction progressive de cette dernière.

Ici la thérapie par les ventouses permet entre autre de délocaliser les anticorps responsables des formes auto immunes de leur site de fixation et ainsi la thyroïde se retrouve apte à maintenir sa production normale hormonale selon le Dr Ahmed Sharaf, praticien reconnu de la hijama. Toujours selon lui « la hijama permet une épuration, à travers le réseau capillaire, de substances excédantes gênant le bon fonctionnement de la thyroïde. »

Concernant la mucoviscidose ; il s’agit d’une maladie qui touche principalement le système respiratoire et digestif. Les bronches étant inflammées, elles se bouchent et s’infectent aisément.

La thérapie par les ventouses intervient en stimulant justement le système immunitaire.

De même à travers l’action épuratrice et stimulatrice, on peut avoir une action sur les autres organes atteint (foie, intestins…)

La Polyarthrite rhumatoïde est une maladie articulaire inflammatoire et chronique qui touche plusieurs articulations.

Des auto-anticorps se dirigent contre la membrane synoviale des articulations.

Selon une étude égyptienne* la hijama a une action immunorégulatrice sur cette pathologie.

Un groupe de patients atteint de polyarthrite rhumatoïde bénéficiant uniquement d’un traitement médicamenteux (groupe 1) a été opposé à un autre groupe ayant bénéficié du traitement conjointement à la hijama (groupe 2).

Il en ressort entres autres:

– une diminution des douleurs et une amélioration de l’amplitude articulaire des articulations atteintes plus significatives chez les 2 groupes

– une baisse plus importante de l’inflammation chez le groupe 2

Le deuxième groupe a montré une amélioration clinique et biologique plus importante et plus rapide (dès le1er mois versus le troisième mois pour le premier groupe) sur les mêmes points.

* Immunomodulatory Effects of Bloodletting Cupping Therapy in patients with Rheumatoid Arthritis, de Sahbaa M.Amed et a, publiée en 2005 dans la revue The Egyptian Journal of Immunology, Vol.12, n°2, p39-41

Source : la hijama, fondements techniques conseils du Dr Ait Mouloud

CE BILLET, COMME TOUT CEUX SUR CE SITE, SONT LA PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE D’ESSENTIELLE SUNNA

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici