Hijama et fertilité

0
1089

La hijama ou cupping thérapie est une thérapeutique qui consiste à placer des ventouses à des endroits précis du corps et à stimuler la circulation sanguine. Elle a un effet épurateur, neurologique ou encore hormonale. Ainsi la hijama a une action favorable sur la fertilité

C’est une pratique très ancienne qui trouve une place particulière chez les musulmans

Anas (Ra) rapporte que le Prophète () a dit : « Les meilleurs de vos remèdes sont la Hijama et le costus marin » (Boukhari (5696) et Moslim (1477)

Petit rappel sur la fertilité

La fertilité pour un couple se définit par la capacité a engendré une grossesse après moins d’un an de rapports sexuels non protégés

Plusieurs paramètres influents sur la fertilité humaine, à savoir l’alimentation, le stress le, mode de vie, l’exposition à des perturbateurs endocriniens..

Fertilité féminine vs fertilité masculine

L’appareil reproducteur féminin est composé de 2 ovaires entre autres, organes reproducteurs qui produisent des ovules et  des hormones impliquées dans la régulation de la reproduction. Les ovules passent par les trompes pour atteindre l’utérus

La femme possède un cycle qui dure en moyenne 28 jours.

 Celui-ci débute par une phase folliculaire-  1er jour des règles à l’ovulation- qui correspond à la phase de maturation des follicules (petits sacs qui contiennent les ovules immatures).

Survient l’ovulation quand tout se passe bien. Elle correspond à la libération d’un ovocyte par l’ovaire fécondable par un spermatozoïde

Enfin arrive la phase lutéale –après l’ovulation jusqu’aux règles.  Durant cette phase, il y a production de  la progestérone qui permet l’épaississement de l’endomètre.

Durant la phase folliculaire, l’œstrogène est dominant tandis que durant la phase lutéale, c’est la progestérone qui est dominante.

La femme n’est réellement fertile que durant 4 à 5 jours par mois seulement. Ce sont les jours qui encadrent l’ovulation. Attention cependant une ovulation peut être spontanée et se déclencher à un moment imprévu. De plus la fertilité féminine décroit avec l’âge

Fertilité masculine

Les testicules sont les organes qui produisent les spermatozoïdes. Tout comme leurs homologues féminins-les ovaires -les  testicules  produisent des hormones dont la testostérone.

A l’opposé de la femme, l’homme est constamment fertile puisqu’en théorie, ils produisent continuellement des spermatozoïdes à partir de la puberté

Causes des infertilités masculines et féminines

L’infertilité correspond à la difficulté à concevoir un enfant, à ne pas confondre avec la stérilité qui est l’impossibilité biologique de concevoir

Parmi les causes dinfertilités féminines, on retrouve

  • Une trompe bouchée (ou les 2)  qui ne laisse pas passer l’ovule
  • Un trouble d’ovulation
  • Une mauvaise qualité de glaire cervicale (trop acide, ne laisse pas passer les spermatozoïdes)
  • Une endométriose
  • Un dérèglement hormonal
  • Une obésité

Parmi les causes de l’infertilité masculine, on a

  • Des problèmes d’érection.
  • Une mauvaise qualité et/ ou une faible quantité de spermatozoïdes

Et chez les 2 de manière générale,

  • Un stress
  • Une obésité
  • La consommation de tabac ou d’alcool
  • Un âge très avancé

L’action de la hijama sur la fertilité

La thérapie par les ventouses à une action sur les ovaires. En effet, en posant des ventouses en regard des ovaires, celles-ci stimulent les ovaires et donc la production d’hormones ovariennes.

Selon le Dr Ahmed Sharaf, membre du comité international des miracles scientifiques du Cora n et de la Sunna au Caire elle  a une action régulatrice sur la FSH- l’hormone folliculo-stimulante. Celle-ci agit sur les ovaires et les testicules. En effet Elle est synthétisée par l’hypophyse et sécrétée dans le sang.

 La FSH permet la maturation des follicules ovariens et la formation des spermatozoïdes. Ainsi la hijama favorise l’ovulation  chez la femme et la production de spermatozoïdes chez l’homme

La hijama a une action qui s’étend à l’ensemble du corps.

Sur la thyroïde

En effet,  toujours selon Le Dr ahmed sharaf, elle intervient dans la régulation des hormones thyroïdiennes par son action sur la thyroïde et la glande hypophysaire.

Il faut savoir que les hormones thyroïdiennes interagissent avec les hormones, reproductrices.1 Ainsi l’équilibre  des hormones thyroïdiennes est nécessaire au  bon fonctionnement des testicules chez les hommes et des ovaires chez les femmes.

L’hypothyroïdie et l’hyperthyroïdie peuvent être source d’infertilité

Par exemple, chez la femme l’hyperthyroïdie augmente le risque  de fausse-couches et l‘hypothyroïdie peut causer des troubles de l’ovulation. Les 2 peuvent d’ailleurs causer des perturbations au niveau des règles (règles irrégulières, voire absence de règles) et donc une diminution de la fertilité.

Sur les surrénales

La hijama a aune action bénéfique au niveau des surrénales. Ce sont les glandes situées au-dessus des reins. Elles sécrètent entre autres  le cortisol (l’hormone du stress).

Le stress peut avoir une part importante dans les troubles de la fertilité. En effet quand on stress on secrète du cortisol, or celui-ci pet avoir une action négative sur l’ovulation chez la femme.

Chez l’homme il peut créer des troubles d’érection Le stress peut également réduire la qualité des spermatozoïdes.

Ainsi en en favorisant la sécrétion d’endorphine source de bien-être, la hijama a un impact psychique positif et favorise la fertilité.

Surtout, les ventouses contribuent à une meilleure circulation sanguine notamment grâce à leur action épuratrice qui permet l’élimination des « déchets » accumulés dans le sang.

Les ventouses ont un effet detox qui  permet notamment au foie de mieux fonctionner. Le foie intervient dans énormément de fonction dont une qui consiste à débarrasser le corps de l’excès d’œstrogène. Or si le foie n’est pas au meilleur de sa forme, cet excès d’œstrogène ne va pas être éliminé correctement. Un excès d’hormones peut être source d’infertilité dans le sens où la fertilité repose sur un équilibre hormonal important .

Il est important de noter toutefois que chaque personne réagit différemment et que la thérapie par les ventouses ne garantit pas la grossesse chez toutes. C’est simplement une cause qui favorise la fertilité.

Quelques exemples concrets

Le   syndrome des ovaires polykystiques –SOPK- est  un dérèglement  qui se caractérise par un excès d’hormones androgènes produits dans l’ovaire. Cela est  généralement dû à un taux élevé d’insuline dans le sang, qui favorise la libération  d’androgènes. Elle est reconnaissable par un ovaire présentant de nombreux follicules de petites tailles et une anovulation.

Ici la hijama peut avoir une action sur l’insuline (cf. article action hormonale) et donc favoriser un bon équilibre hormonal

Insuffisance ovarienne précoce

Elle est définie par l’arrêt ou la baisse  de l’activité ovarienne avant 40 ans, et correspond à  la baisse du nombre et de la qualité des follicules par l’ovaire (et donc l’ovulation)    avec parfois une absence de règles.

Le Dr Tamer Shaban, vice-président de l’International Cupping Society à Londres a  décrit l’intérêt de la Hijama dans le traitement de l’infertilité par son action sur les hormones ovariennes. Il rapporte une efficacité de 60% à 100% à 6 mois avec l’obtention d’une grossesse dans les cas d’insuffisance ovarienne isolée (sans autre pathologie associée)*

Dans le même sens la hijama agit sur la mauvaise qualité et/ ou la faible quantité de spermatozoïdes en stimulant les testicules

Endométriose

Dans cette pathologie, des cellules l’endomètre,  (muqueuse qui tapisse l’intérieur de l’utérus) se développe dans des zones où on ne devrait pas la retrouver  (ovaires, vessie, les intestins…)

En temps normal, à la fin de chaque cycle, s’il n’y a pas eu fécondation, les règles apparaissent. Cela correspond à l’élimination de l’endomètre via  l’utérus.

 Cependant, dans l’endométriose, les cellules de l’endomètre fixées à des endroits inhabituels  réagissent aux hormones féminines tout comme celles de l’endomètre. Chaque mois, le tissu épaissit, se décompose cependant elles ne sont pas éliminées. Elles sont source d’inflammations et d’hémorragies. Ce qui cause aussi  des douleurs et peut causer l’infertilité.

Ici la hijama peut être également intéressante. En effet, La hijama à une action anti-inflammatoire

Déjà, la pose de la ventouse crée une amélioration de la circulation sanguine,

De plus,  cela va diminuer les prostaglandines qui interviennent au départ d’une inflammation. Ainsi, elle agit sur les substances qui causent une douleur ou la maintiennent.

Sources

1  Krassas GE, Poppe K, Glinoer D. Thyroid function and human reproductive health. Endocr Rev 2010; 31: 702–755

La Hijama, (La saignée) fondements techniques conseils, Dr Ait M’Hammed Moloud

CE BILLET, COMME TOUT CEUX SUR CE SITE, SONT LA PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE D’ESSENTIELLE SUNNA

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici