La fonction hormonale de la Hijama

7
266

La thérapie par les ventouses ou Hijama est une technique pratiquée depuis l’Antiquité par les Chinois, les Babyloniens, les Pharaons, les Arabes ainsi que les Indiens. Cette technique apporte de nombreux bienfaits à l’organisme. On s’intéresse ici à son action hormonale.

Hijama, hormones et circulation sanguine

La Hijama consiste en la pose de ventouses à des endroits prédéterminés du corps après avoir pratiqué des incisions superficielles sur la peau.

Les hormones sont des molécules fabriquées et libérées par des glandes de notre corps suite à une stimulation : elles fonctionnent comme dans une véritable petite usine dont elles seraient les ouvrières. Une fois libérées, ces hormones circulent essentiellement par le sang jusqu’à atteindre l’organe cible sur lequel elles doivent avoir une action. A partir de là, elles en modifient le fonctionnement, soit en stimulant une de ses fonctions, soit au contraire en l’inhibant. Pour citer un exemple, la FSH, hormone folliculostimulante, sécrétée par la glande hypophyse (située au niveau du cerveau), et agissant sur les glandes sexuelles, intervient principalement dans la maturation des follicules ovariens chez la femme et dans la formation de spermatozoïdes dans les tubes séminifères chez l’homme.

Lorsque l’hormone est sécrétée, elle peut ensuite être transformée en une autre hormone d’action différente, voire même complètement différente. Ces transformations peuvent être l’effet d’enzymes par exemple. De nombreux facteurs favorisent ou freinent ces transformations, ce qui permet d’en réguler l’action.

Or, il arrive qu’il y ait des dérèglements hormonaux et que les hormones soient secrétées en moindre quantité (dans le cas de l’hypothyroïdie) ou en plus grande quantité (dans le cas de l’hyperthyroïdie), et ce pour différentes raisons : perturbateur endocrinien, maladie auto-immune, inflammation sont ainsi autant de causes pouvant agir sur la glande qui secrète l’hormone.

Afin de répondre à ce genre de dysfonctionnement, la Hijama peut s’avérer tout à fait bénéfique.

En effet, cette dernière, en stimulant la glande sécrétrice de l’hormone, ramène le sang à son taux normal et active la circulation sanguine. Elle permet ainsi de réguler la sécrétion des glandes endocrines et d’obtenir un équilibre hormonal.

La Hijama stimule par ailleurs la circulation sanguine aux endroits mal irrigués. Cela s’explique par la pose de la ventouse qui, en créant une dilatation des petits vaisseaux sanguins appelés « capillaires », permet ensuite un afflux sanguin suite à la dépression exercée.

De son côté, le Dr Tamer Shaban, vice-président de l’International Cupping Society décrit l’intérêt de la Hijama dans le traitement de l’infertilité par son action sur les hormones ovariennes, ainsi que dans le traitement des maladies thyroïdiennes par son action sur la thyroïde et la glande hypophysaire. *

Exemples d’utilité de la Hijama dans certaines pathologies hormonales

Ci-après quelques glandes endocrines et leurs fonctions ainsi que quelques exemples où le recours à la Hijama peut être bénéfique dans certaines pathologies hormonales.

système hormonal

Système hormonal

Les ovaires et testicules

ovaire

Ovaire

Les ovaires produisent l’œstrogène et la progestérone impliqués dans le cycle menstruel, la grossesse et l’accouchement.

Les testicules secrètent la testostérone qui joue un rôle dans le développement physique des garçons. Chez l’homme, il entretient la libido, la force musculaire et la densité osseuse.

Dans les fausses couches dues à un taux de progestérone bas : la Hijama intervient en permettant une stimulation des ovaires et ainsi la production d’hormones ovariennes.

Le pancréas

pancréas

Il produit l’insuline et le glucagon qui contrôle le taux de glucose dans le sang.

En cas de diabète, la thérapie par les ventouses permettra une épuration sanguine de l’excès de sucre.

Elle va aider à la régulation du métabolisme hépatique du sucre et enfin, elle apportera une meilleure circulation sanguine pancréatique*

La thyroïde

thyroïde

La thyroïde sécrète les hormones T3 et T4, hormones thyroïdiennes qui contrôlent la croissance et la vitesse du métabolisme. La thyroïde sécrète aussi la calcitonine qui permet le stockage du calcium dans les os.

Dans les cas d’hyper ou hypothyroïdie, la Hijama va aider à réguler la synthèse des hormones thyroïdiennes.

Elle va épurer la thyroïde des substances qui gênent son bon fonctionnement.

Elle apportera une meilleure circulation sanguine et va favoriser l’absorption de l’iode (nécessaire au fonctionnement de la thyroïde).

Elle va permettre de désolidariser les anticorps responsables des formes auto-immune des maladies thyroïdiennes (basedow, hashimoto) selon Dr Sharaf*.

L’hypophyse

hypophyse

C’est LA glande maîtresse. Elle intervient le fonctionnement de plusieurs glandes endocrines.

Dans l’hyper ou hypothyroïdie, la Hijama va aider à réguler la synthèse de TSH par l’hypophyse. La TSH est une hormone qui agit sur la thyroïde et donc sur les hormones thyroïdiennes.

Concernant les troubles de l’ovulation : la Hijama va aider à réguler la production de FSH, hormone sécrétée par l’hypophyse et qui agit sur le fonctionnement des ovaires.

L’hypothalamus

L’hypothalamus est relié à l’hypophyse par la tige pituitaire et tous deux forment l’axe hypothalamo-hypophysaire.

Etant donné que l’hypothalamus et l’hypophyse sont liés, leurs pathologies le seront également et se traduiront par un dysfonctionnement du système hormonal.

Les surrénales

surrénales

Ce sont les glandes situées au-dessus des reins.

Elles sécrètent l’adrénaline et la noradrénaline, des hormones qui accélèrent les battements cardiaques et augmentent la pression artérielle.

Elles sécrètent aussi le cortisol (l’hormone du stress), la testostérone qui est une hormone sexuelle et l’aldostérone, qui elle peut avoir des conséquences sur la tension artérielle.

La maladie d’Addison est une maladie caractérisée par le défaut de sécrétion des hormones produites par les glandes surrénales : cortisol et aldostérone.

Dans certains cas, des anticorps attaquent et détruisent progressivement l’enveloppe externe des glandes surrénales.

La Hijama va aider à désolidariser ces anticorps de leurs sites de fixation et ainsi maintenir la production d’hormones pour bénéficier du contrôle de l’axe hypothalamo-hypophysaire (l’action conjointe de l’hypothalamus et l’hypophyse).

Le thymus

thymus

Il secrète une hormone qui stimule la production des lymphocytes T. Ceux-ci sont une variété de globules blancs qui repoussent les pathogènes.

La Hijama va aider à réguler l’activité du thymus.

Lorsque le thymus est faible, il y a une baisse de l’immunité et donc il risque d’être sujet à des maladies infectieuses. Lorsque le thymus agit en excès, on pourrait voir apparaître des maladies auto-immunes.

*Source :

La Hijama, Fondements-Techniques -Conseils Dr AiIt Moloud

7 Commentaires

  1. salam, j’ai la maladie d’Adisson depuis 4ans, y a il des cas ou des passions ont guéri grace a la hidjama? si c’est le cas a quelle endroit du corps elle doit être pratiquée pour soigner ma maladie et pendant combien de temps la thérapie commence a donner des résultats.
    merci pour le document.

    • Wa aleikoum salam, en général il y a les surrénales à traiter entre autres. Étant donné que c’est une maladie chronique, il faut estimer le bénéfice de la séance 15jours-3 semaines après. Concernant les résultats tout dépend de chaque personne et de l’avancée de la maladie. Oui certains ont obtenus des résultats favorables mais pas tous.

  2. Bonjour j’ai eu une inflammation cérébrale depuis 2 ans et demi et je voulais savoir si sa peut agir sur l’entrée complexe hypothalamique hypophysaire au niveau du cerveau sachant que j’ai fait tous les examens possibles et qu’ils ont rien trouver je clouerais savoir sa sa pouvait améliorer le fonctionnement de mon cerveau en general

    • Bonjour,
      En effte, la hijama a une action sur le cerveau.
      Cependant, je réserve ma réponse car il me faut plus de détail.
      Si vous souhaitez en discuter, n’hésitez ps à me contacter en privé.
      Merci

    • Bonjour,

      En effet la hijama a une action sur le cerveau.
      Cependant je réserve ma réponse car il me faut plus de détail.
      Si vous souhaitez n discuter, je vous invite à me contacter en privé.

      Merci

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici