Cortisol : rôle, signes de déséquilibre et solutions naturelles

0
529
Cortisol

Vous êtes-vous déjà demandé quel rôle joue le cortisol, souvent surnommé « hormone du stress », dans votre organisme ? Essentiel à notre survie, le cortisol influence de nombreux aspects de notre santé, allant de notre réaction au stress au métabolisme cellulaire. Un déséquilibre de cette hormone clé, qu’il s’agisse d’un excès ou d’un manque, est capable de perturber notre équilibre vital.

Découvrez dans le présent article le rôle du cortisol, les signes d’un déséquilibre et quelques solutions naturelles simples pour maintenir ou restaurer l’harmonie de cette hormone (en dehors de toute pathologie médicale, bien entendu…).

Qu’est-ce que le cortisol ?

Avant toute chose, il faut savoir que le cortisol est une hormone. C’est-à-dire une substance qui circule librement dans notre sang pour exercer divers effets biologiques dans différents tissus et organes cibles. C’est une hormone dite stéroïdienne, car elle est synthétisée à partir du cholestérol (hormone liposoluble, qui se dissout dans les graisses).

Le cortisol est fabriqué au niveau des surrénales, des petites glandes situées juste au-dessus de nos reins. Cette hormone joue un rôle clé dans le fonctionnement de notre corps, notamment en réponse au stress et au métabolisme.

Le cortisol est souvent appelé « hormone du stress », car sa production augmente en réponse à des situations stressantes, physiques ou psychologiques. Toutefois, contrairement à la croyance populaire, le cortisol n’est pas uniquement lié au stress ; il est vital pour de nombreuses fonctions corporelles quotidiennes.

Quelles sont les fonctions du cortisol dans l’organisme ?

Le cortisol joue un rôle crucial dans de nombreuses fonctions essentielles de notre corps. Il est principalement important pour notre réponse au stress. Mais qu’entend-on par « réponse au stress » ? Il s’agit simplement de la réaction de notre organisme face à des situations perçues comme menaçantes ou stressantes.

Pour nous aider à faire face à ces défis, nos glandes surrénales sécrètent des hormones, dont l’adrénaline et le cortisol, dans notre système sanguin. Ces hormones préparent le corps à agir, que ce soit pour combattre la menace ou pour fuir face au danger. C’est ce qu’on appelle la réponse « lutte ou fuite ».

Le cortisol est donc, à la base, une hormone du stress dans le sens positif : le bon stress, celui qui nous stimule, qui nous aide à faire face aux situations menaçantes, un stress nécessaire pour notre survie en somme !

Mais le rôle du cortisol ne s’arrête pas là. Il possède d’autres fonctions telles que :

  • La régulation du métabolisme : le cortisol régule la façon dont notre corps convertit les protéines, les lipides et les glucides en énergie utilisable. Cela comprend la régulation de la glycémie en augmentant la production de glucose pour fournir de l’énergie rapide en cas de besoin.
  • La réponse immunitaire : le cortisol joue un rôle complexe dans le système immunitaire, notamment en modulant la réponse inflammatoire. Dans certains cas, il peut supprimer l’activité immunitaire, ce qui est utile pour prévenir une réaction excessive en cas d’inflammation ou de blessure.
  • L’équilibre du milieu intérieur : il aide à réguler la tension artérielle et la fonction cardiovasculaire en contrôlant le niveau de sel et d’eau dans notre corps.
  • Le cycle veille-sommeil : le cortisol suit un rythme circadien, avec des niveaux qui augmentent le matin pour nous aider à nous réveiller, puis diminuent tout au long de la journée pour permettre à notre corps de se préparer au repos nocturne.

En bref, le cortisol est une hormone essentielle qui intervient dans la réponse au stress, la régulation du métabolisme, la modulation du système immunitaire et le maintien de la pression artérielle. Son équilibre est donc crucial : trop ou trop peu de cortisol peut entraîner divers problèmes de santé.

Comment reconnaître un déséquilibre du cortisol ?

Reconnaître un déséquilibre du cortisol est crucial pour maintenir une bonne santé générale, car cet équilibre influence de nombreux aspects de notre bien-être physique et émotionnel. Les signes d’un déséquilibre peuvent être subtils et se développer progressivement, rendant parfois le diagnostic difficile.

Il est donc important de connaître les symptômes associés à un déséquilibre en cortisol, que ce soit déficit ou excès.

Le déficit en cortisol

Un déficit en cortisol, également connu sous le nom d’insuffisance surrénalienne, peut entraîner une grande variété de symptômes, souvent vagues au début.

Si vous développez une insuffisance en cortisol, vous aurez des symptômes tels que :

  • Une fatigue persistante malgré un sommeil suffisant.
  • Une faiblesse musculaire : vos muscles peuvent sembler moins puissants, et vous pouvez ressentir une faiblesse générale.
  • Une réduction de l’appétit pouvant conduire à une perte de poids inexpliquée.
  • Des étourdissements, notamment en vous levant rapidement, en raison d’une baisse de la pression sanguine (hypotension).
  • Un désir accru de nourriture salée.
  • Des douleurs ou des inconforts abdominaux, souvent accompagnés de nausées ou de diarrhée.

Une consultation médicale en bonne et due forme est évidemment de rigueur lorsqu’on présente des symptômes pareils. Cela afin de ne pas passer à côté de différentes pathologies sérieuses comme la maladie d’Addison (insuffisance surrénalienne chronique).

L’excès de cortisol

Le stress du quotidien peut entraîner une élévation prolongée du cortisol, avec plusieurs conséquences négatives sur la santé, touchant divers aspects du bien-être physique et mental :

  • La perturbation des cycles naturels du sommeil, conduisant à des difficultés à s’endormir ou à un sommeil de mauvaise qualité.
  • Le stockage des graisses, particulièrement dans la région abdominale, ce qui peut augmenter le risque de maladies métaboliques (diabète, dyslipidémies…).
  • L’affaiblissement de la fonction immunitaire, rendant le corps plus susceptible aux infections et aux maladies.
  • Des troubles de l’humeur tels que l’anxiété et la dépression.
  • L’augmentation de la pression artérielle, majorant ainsi le risque de maladies cardiovasculaires (crise cardiaque, AVC…).
  • La perturbation de certaines fonctions cérébrales, entraînant des difficultés de concentration, de mémorisation et d’apprentissage.
  • Des niveaux élevés de cortisol sur le long terme peuvent perturber la capacité de votre corps à réguler le sucre sanguin, ce qu’on appelle la résistance à l’insuline (insulino-résistance), augmentant le risque de développer un diabète de type 2.
  • Le cortisol peut aussi influencer le système digestif, contribuant à des problèmes tels que le syndrome de l’intestin irritable ou des ulcères.

Pour prévenir ou réduire l’intensité de toutes ces manifestations indésirables, il est crucial de trouver des moyens efficaces pour gérer le stress quotidien et maintenir les niveaux de cortisol dans une fourchette saine, afin de protéger et de promouvoir la santé globale.

Remarque : on parle ici uniquement de l’excès de cortisol en réponse au stress de tous les jours, c’est-à-dire en dehors de toute condition médicale entraînant un taux très élevé de cortisol telle que la maladie de Cushing.

Au moindre doute, n’hésitez pas à consulter votre médecin traitant.

Comment équilibrer naturellement le taux de cortisol ?

Maintenir un taux de cortisol équilibré est essentiel pour notre santé globale et notre bien-être. Heureusement, il existe des moyens naturels pour aider à réguler, plus précisément abaisser les niveaux ce cette hormone. Car, dans l’écrasante majorité des cas, on a affaire à un excès de cortisol, généralement lié au stress du quotidien :

Alimentation

Votre alimentation joue un rôle clé dans la régulation des niveaux de cortisol. Voici quelques conseils pour une alimentation qui aide à maintenir un équilibre :

  • Réduisez la consommation de sucre et de glucides raffinés : une consommation élevée de sucre et de glucides raffinés peut augmenter les niveaux de cortisol. Privilégiez les grains entiers et les sucres naturels en petites quantités.
  • Augmentez l’apport en oméga-3 : les acides gras oméga-3, présents dans le poisson gras comme le saumon, les graines de chia et les noix, peuvent réduire l’inflammation et aider à diminuer les niveaux de cortisol.
  • Consommez des aliments riches en vitamines et minéraux : les aliments riches en vitamine C (agrumes, kiwis, fraises), magnésium (épinards, amandes, haricots noirs) et antioxydants peuvent soutenir l’équilibre du cortisol.
  • Hydratation : boire suffisamment d’eau tout au long de la journée aide à maintenir l’équilibre des fluides et peut réduire le stress, influençant positivement les niveaux de cortisol.

Phytothérapie : les plantes adaptogènes pour équilibrer le cortisol

Pour lutter contre le stress, plus précisément mettre notre corps de bonnes dispositions physiques et mentales pour pouvoir lutter efficacement contre le stress, il n’y a rien de mieux que ces trésors de la nature connus sous le nom de « plantes adaptogènes ».

En effet, les plantes adaptogènes sont particulièrement réputées pour leur formidable capacité à aider l’organisme à s’adapter au stress et à équilibrer naturellement les niveaux de cortisol. Nous en avons sélectionné quelques-unes des plus efficaces dans ce contexte :

Ashwagandha (Withania somnifera)

Cette plante adaptogène par excellence est un allié précieux dans la lutte contre le stress et l’amélioration du sommeil.

L’ashwagandha est disponible sous forme de poudre, de capsules, ou de teinture. Une dose commune en capsule est de 300 à 500 mg, deux fois par jour. Pour la poudre, vous pouvez commencer avec une demi-cuillère à café mélangée dans un verre de lait chaud ou une boisson végétale avant le coucher.

Avec une utilisation régulière, cette plante vous aidera à réduire de manière notable votre niveau de stress et d’anxiété, à dormir mieux, et à soutenir une fonction surrénalienne saine pour des taux équilibrés de cortisol.

Rhodiola Rosea

La Rhodiola Rosea est une plante adaptogène extraordinaire qui possède la capacité remarquable d’aider votre corps à s’adapter au stress, tant physique que mental, à réduire la fatigue et à améliorer la concentration.

Comment l’utiliser ? Elle est généralement prise sous forme de capsule ou d’extrait liquide. La recommandation standard pour les débutants est de 100 à 300 mg par jour, idéalement le matin avec un repas, pour éviter toute possible insomnie due à son effet stimulant.

Basilic sacré (Tulsi)

Également considérée comme adaptogène, cette plante aide à diminuer le stress psychologique et physique, à réduire l’anxiété, à réduire donc les niveaux de cortisol dans le sang.

Comment l’utiliser ? Vous pouvez la consommer sous forme de thé, d’extrait liquide, ou en capsules. Pour le thé, infusez 1 à 2 cuillères à café de feuilles séchées dans de l’eau chaude pendant environ 5 minutes.

En intégrant ces plantes adaptogènes dans votre routine quotidienne, vous pouvez soutenir votre corps dans sa gestion du stress et contribuer à un équilibre naturel du cortisol.

Les plantes peuvent toutefois présenter des contre-indications notamment si vous prenez un traitement médicamenteux, pensez toujours à vérifier celles-ci

Méthodes de relaxations

Évidemment, pour réduire le stress, et donc les niveaux de cortisol, rien de mieux que la pratique régulière de méthodes de relaxation.

Toutes les pratiques apaisantes sont possibles, il s’agira alors d’opter pour celle qui vous apporte le plus de détente tout en étant facilement intégrable dans votre routine. On peut citer :

  • La méditation pleine conscience,
  • Les exercices de respiration, notamment la respiration diaphragmatique.
  • La marche, tout simplement, de préférence en pleine nature, passer du temps loin des stimulations urbaines et des soucis du quotidien…

Conclusion

Le cortisol, cette hormone essentielle à la vie, joue un rôle central dans notre réponse au stress, notre métabolisme et notre bien-être général. Reconnaître les signes d’un déséquilibre (généralement un excès) et adopter des stratégies naturelles pour maintenir son équilibre peut transformer votre santé de manière significative.

Que ce soit à travers une alimentation attentivement choisie, l’utilisation judicieuse de plantes médicinales, ou l’adoption de méthodes de relaxation, les possibilités de soutenir naturellement et simplement votre corps sont vastes.

Intégrez donc ces pratiques dans votre quotidien, et découvrez le pouvoir d’un équilibre harmonieux du cortisol pour une vie plus sereine et épanouie !Haut du formulaire

Les informations présentées sur ce site n’ont pas pour objectif de se substituer à un traitement ou aux conseils d’un médecin, ou d’un spécialiste et doivent de préférence être envisagés sur des recommandations personnalisées.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici