Le psoriasis : causes et alimentation

0
1048

Le psoriasis est l’une des affections dermatologiques les plus fréquentes. Il touche environ 125 millions de personnes dans le monde, 1.5 à 3 millions de Français en seraient atteints. Alors qu’est-ce que le psoriasis ? Comment se manifeste-t-il ? Quels sont les facteurs qui favorisent son développement ? Comment le traiter ? Existe-t-il des solutions naturelles pour le soulager ? Voilà les questions auxquelles nous allons répondre dans le présent article.

Qu’est-ce que le psoriasis ?

Le psoriasis est une maladie inflammatoire chronique systémique. En effet, bien qu’il se manifeste principalement par des lésions de la peau, il est considéré comme une maladie systémique, car d’autres organes peuvent être touchés, notamment le système cardiovasculaire, les articulations et les muqueuses.

Le psoriasis évolue le plus souvent par cycles, c’est­-à-dire avec des poussées entrecoupées de périodes de rémission. Mais il existe également des formes évoluant de manière continue.

C’est une pathologie secondaire à une multiplication accélérée des cellules de certaines zones de la peau. Au lieu de se renouveler tous les 28 à 30 jours, elles le font tous les 3 à 6 jours. Cela a pour effet une accumulation des cellules cutanées et la formation des lésions du psoriasis : des croûtes épaisses desquamatives sur un fond rouge et inflammatoire.

Il faut savoir que le psoriasis est une maladie non contagieuse : on ne peut pas transmettre le psoriasis à une autre personne et on ne peut pas s’autocontaminer (transmettre le psoriasis d’une zone à une autre de notre propre corps). Sa cause précise et ses mécanismes physiopathologiques restent encore inconnus à ce jour. Nous savons que c’est une pathologie plurifactorielle, impliquant des facteurs environnementaux, génétiques et immunologiques.

Comment se manifeste-t-il ?

Le psoriasis peut se manifester sous différentes formes, la plus fréquente est appelée psoriasis « vulgaire » ou « en plaques ». Cette forme représente plus de 90% des cas de psoriasis.

La lésion cutanée élémentaire du psoriasis vulgaire est érythémateuse (de coloration rouge), de forme arrondie ou ovalaire, bien délimitée, squameuse (recouverte de couches superficielles blanches et épaisses qui se détachent) se localisant préférentiellement au niveau des faces d’extension des coudes et des genoux, au bas du dos et aux fesses, à la région périombilicale.

D’autres formes peuvent se voir :

  • Le psoriasis unguéal : les ongles, aussi bien des doigts que des orteils, sont le siège de petites dépressions donnant l’aspect « dé à coudre » associées à des stries, des épaississements, des desquamations et effritements…
Psoriasis au niveau des ongles
  • Le psoriasis du cuir chevelu : le même aspect que celui du psoriasis vulgaire est retrouvé, avec d’épaisses plaques rouges recouvertes de squames blanches qui s’effritent. Les lésions débordent généralement pour intéresser le haut du front, la nuque, les régions rétroauriculaires…
Psoriasis du cuir chevelu
  • Le psoriasis inversé : ici, les lésions cutanées touchent les plis cutanés tels que le pli interfessier, les aisselles, les sillons sous-mammaires, les plis du coude et du genou… Cette forme est généralement plus douloureuse, car les lésions se localisent au niveau de zones de frottements.
  • Le psoriasis palmo-plantaire : les paumes des mains et/ou les plantes des pieds sont le siège de lésions psoriasiques généralement plus sèches et souvent plus douloureuses que les autres formes. Il peut parfois y apparaître des pustules (petites vésicules remplies de pus) formant ce qu’on appelle « psoriasis pustuleux palmo-plantaire ».

NB : Les pustules peuvent compliquer toutes les formes de psoriasis (psoriasis pustuleux).

  • Le rhumatisme psoriasique : psoriasis associé à des arthralgies, des gonflements et raideurs articulaires. Cette forme concerne environ 7% des personnes atteintes de psoriasis et impose une prise en charge spécialisée chez un rhumatologue.

Quels sont les facteurs qui favorisent le psoriasis ?

Voici les facteurs qui augmentent les chances de développer un psoriasis :

  • La prédisposition génétique : 2 malades sur 5 possèdent dans leur famille un ou plusieurs membres souffrant de psoriasis. Les antécédents familiaux sont donc très importants lors du diagnostic de cette maladie.
  • L’obésité : de nombreuses études ont noté une prévalence augmentée du psoriasis chez les sujets obèses (surpoids, obésité, syndrome métabolique ou obésité abdominale). Les sujets obèses ont donc plus de risque de développer un psoriasis.
  • Le tabagisme : d’après une étude publiée en 2008, le risque de développer un psoriasis est multiplié par 2 chez les sujets ayant une consommation quotidienne supérieure ou égale à 15 cigarettes.
  • Le stress : il entretient une relation étroite avec le psoriasis. Il représente un facteur pouvant réveiller un psoriasis chez un sujet génétiquement prédisposé (apparition du psoriasis pour la première fois à l’occasion d’un stress intense ou d’un choc émotionnel par exemple). Le stress joue également un rôle clé dans le déclenchement des poussées de la maladie. La gestion efficace du stress est donc un élément important dans la prise en charge du psoriasis.

Quelles solutions médicales pour traiter le psoriasis ?

À l’heure actuelle, il n’existe aucun traitement qui permette de guérir définitivement le psoriasis. Sa prise en charge a uniquement pour objectif de soulager ses symptômes (réduire l’étendue des plaques, soulager les démangeaisons et la douleur…) et d’espacer les poussées, c’est-à-dire obtenir des périodes de rémission plus longues.

Comment soulager le psoriasis naturellement ?

La médecine douce (complémentaire, naturelle ou alternative) peut se révéler très efficace dans la prise en charge du psoriasis parallèlement au traitement médical.

La relaxation et la gestion du stress

Le stress, comme mentionné plus haut dans l’article, entretient une relation étroite avec le psoriasis. Le réduire au maximum fait partie intégrante de la prise en charge de cette maladie. Toutes les approches complémentaires pouvant aider à le gérer efficacement sont utiles. On peut donc avoir recours aux techniques de respiration, aux huiles essentielles comme l’HE petit grain bigarade ou l’HE de camomille noble par exemple.

L’alimentation

La perméabilité intestinale des personnes souffrant de psoriasis est généralement augmentée. Cela a pour conséquence le passage à travers la paroi de l’intestin de certains antigènes qui vont provoquer des réactions immunitaires au niveau de tout l’organisme, le psoriasis étant la manifestation dermatologique de ces réactions.

Un régime alimentaire excluant le gluten peut être une solution chez certaines personnes.

Alimentation et solutions naturelles pour soulager le psoriasis

Actuellement, aucune diète spéciale pour les personnes souffrant de psoriasis n’est reconnue par les sociétés savantes. Cependant, de nombreuses études* ont relevé des effets positifs de certains aliments, ou au contraire des effets néfastes d’autres aliments.

Aliments à privilégier

Pour soulager le psoriasis, il est recommandé de consommer :

  • Les aliments riches en fibres : aident à éliminer les déchets de l’organisme par voie digestive au lieu de la voie cutanée. Une alimentation riche en fruits, en légumes et en céréales complètes est chaudement recommandée au cours du psoriasis.
  • Les aliments riches en vitamine A : protègent la peau et accélèrent la cicatrisation. Le foie, les poissons, les carottes, les épinards, la citrouille et la mangue sont d’excellentes sources de vitamine A et de bêta carotène.
  • Les oméga 3 : pour leurs vertus anti-inflammatoires. On en trouve en grande quantité dans les poissons gras et leurs huiles (huile de foie de morue). 

Aliments à éviter

Les personnes souffrant de psoriasis devraient éviter de consommer :

  • Les produits laitiers
  • Le sucre blanc
  • Les tomates cuites
  • Les épices fortes
  • L’alcool surtout en excès

En effets, ces aliments sont acidifiants

Autres solutions

Il sera intéressant de rechercher un possible déficit en vitamine D, sélénium et zinc

Au niveau des huiles végétales à appliquer sur la peau,  l’huile de nigelle a des vertus anti-inflammatoire, l’huile  macérât huileux de Calendula  est intéressante pour lutter contre les démangeaisons

* .Afifi L, et al. Dermatol Ther (Heidelb). 2017 Jun;7(2):227-242. doi: 10.1007/s13555-017-0183-4.
Phan C, Touvier M, Kesse-Guyot E, Adjibade M, Hercberg S, Wolkenstein P, et al. Association Between Mediterranean Anti-inflammatory Dietary Profile and Severity of Psoriasis. Results From the NutriNet-Santé Cohort. JAMA Dermatol. Published online July 25, 2018. doi:10.1001/jamadermatol.2018.2127

Les informations présentées sur ce site n’ont pas pour objectif de se substituer à un traitement ou aux conseils d’un médecin, ou d’un spécialiste et doivent de préférence être envisagés sur des recommandations personnalisées.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici