Tout ce que l’on ne vous dira pas sur la fermentation des aliments !

0
667

Le saviez-vous ? La fermentation a vu le jour pour la première fois en période de préhistoire, on ne pouvait pas trouver mieux pour conserver les aliments à cette époque. Aujourd’hui encore, ce concept attise de plus en plus la curiosité des adeptes de la bonne cuisine. Si c’est le cas pour vous aussi, en voici alors tous les secrets !

Fermentation, Késako ?

Maintenant que vous savez l’objectif et l’utilité de la fermentation, passons à la définition proprement dite, voulez-vous bien ?

En effet, ce phénomène se veut un transformateur naturel des sucres en acide lactique, en acide acétique ou en alcool. En d’autres termes, tout aliment contenant du sucre peut être fermenté, c’est notamment le cas des poissons, des végétaux, des produits laitiers, etc. L’acide lactique laisse savourer les yaourts, les fromages frais et d’autres aliments tels que le pain levain. L’acide acétique, quant à lui, donne naissance aux vinaigres, en guise d’exemple.

La fermentation fait appel à des techniques relativement simples. Par ailleurs, sachez que les jarres et les bocaux sont considérés comme récipients privilégiés pour conserver des produits fermentés. Vous l’aurez déduit, c’est une méthode écologique avec des avantages économiques non négligeables.

Bienfaits de la fermentation

Vous vous en doutez, la fermentation est très bonne pour la santé. Hormis sa spécificité naturelle, ses propriétés permettent un apport vitaminique plus important, mais pas uniquement ! Les bactéries redoublent la production des acides aminés et des probiotiques. Résultat ? Intestin en très bonne santé, immunité renforcée et fonctionnement cellulaire optimal. N’en soyez pas surpris, un aliment fermenté est un meilleur allié santé !

Vous a-t-on dit auparavant que les produits issus de la lacto-fermentation acidifient l’organisme ? En effet, c’est tout le contraire quand ils sont consommés de manière raisonnable. Les produits alimentaires fermentés sont de véritables atouts pour l’organisme du moment qu’ils lui confèrent les minéraux essentiels à son bon fonctionnement. C’est l’exemple du potassium, manganèse ou encore du calcium.

De plus, les fibres subissant le processus de fermentation sont mieux tolérées par les intestins. La fonction digestive s’améliore facilitant ainsi l’assimilation et l’absorption des nutriments ingérés. Ce peut être un excellent régime pour les personnes âgées, chez qui on observe des dysfonctionnements digestifs.

Comment fermenter les aliments ?

Simple comme bonjour, fermenter soi-même ses aliments requiert quelques étapes simples et rapides. Mais avant, apprenons ensemble les bases pour pouvoir maitriser et perfectionner les résultats.

Types de fermentation

Vous avez le choix entre deux types de fermentation : naturelle et contrôlée. Le premier type fait appel aux bactéries naturelles contenues dans l’aliment-même, comme son nom l’indique clairement d’ailleurs. Pour ce qui est du deuxième type, il exige l’ajout de bactéries ayant pour rôle d’accélérer le phénomène.

Si vous souhaitez contrôler la fermentation, il vous faut du levain. Attention cependant, cette méthode est à proscrire si des allergies aux produits laitiers sont connues. En guise d’illustration, le levain n’est autre que le liquide reposant sur la surface de votre yogourt. En cas de doute, optez pour la fermentation naturelle, elle est tout autant efficace et bénéfique pour la santé.

Principe et ingrédients

Le sel est un ingrédient omniprésent dans les recettes de fermentation. Son utilisation vise à préserver la particularité croquante des légumes et à marquer davantage leur saveur. De plus, il revêt la casquette d’antimicrobien naturel, il entrave la croissance des bactéries nuisibles et freine leur prolifération. Il faut quand même faire attention, ce rôle peut également impacter les bonnes bactéries. Il est alors obligatoire de suivre la bonne méthode.

De toute évidence, les entrées d’oxygène doivent être fermées. La condition « anaérobie » se doit d’être strictement respectée afin d’écarter tout risque de moisissure ou encore de champignon.

Maintenant que vous êtes bien armé, passons aux choses sérieuses.       

Préparation d’aliments fermentés

Pour commencer, procédez à un bon nettoyage des fruits et légumes que vous souhaitez fermenter. Faites un pelage rapide et coupez-les en petits morceaux, vous pouvez également les râper. À présent, mettez-les dans un contenant d’un litre et ajoutez de l’ail. Vous pouvez épicer si vous voulez. Idem pour les herbes, leur ajout est faisable.

À ce stade, vous êtes amené à remplir le récipient d’eau. Ne laissez qu’un et ½ pouces entre l’eau et le rebord. Assurez-vous que tous vos légumes sont submergés et couverts d’eau. Serrez bien le couvercle et n’hésitez pas à vérifier si le contenant est bien hermétique, c’est incontournable au succès de la fermentation. La conservation se fait à température ambiante, la fermentation est réalisée au bout de 48 heures pour les fruits et de 5 jours (ou un peu plus) pour les légumes. Et voilà, mission accomplie ! Facile et plaisant, non ?

Si vous apercevez un goût désagréable en savourant l’aliment fermenté, ne le consommez pas. Sachez que l’odeur d’un produit fermenté est, certes, aigre, mais doit rester agréable. Le cas échéant et au moindre doute, prenez vos précautions et débarrassez-vous-en. La règle : l’aigreur agréable est, entre autres, le critère d’innocuité d’un produit fermenté.

Contre-indications des ferments

Il est vrai que les aliments fermentés sont connus pour être dépourvus de nocivité. Malgré tout, demandez conseil à un professionnel de santé si vous êtes enceinte, allaitante ou que vous souffrez d’un déficit d’ordre immunitaire. Il va sans dire qu’une consultation spécialisée est primordiale avant toute consommation de produits fermentés si vous prenez un traitement ou êtes intolérant au lactose.

Meilleur menu pour booster votre productivité au quotidien

Miso

Le miso nous vient tout droit de l’Asie. Il s’agit tout simplement d’une pâte de sojas fermentée qui peut être de couleur blanche ou brune. Présentant une saveur légèrement salée, le miso regorge d’isoflavones qui sont des substances naturelles dont les propriétés sont similaires à celles des œstrogènes. Elles sont trois fois plus nombreuses dans cette pâte que dans le soja.

Le miso est connu pour soulager certains troubles hormonaux de la femme ménopausée. Mais au-delà de son effet régulateur d’hormones, il contribue à rétablir le taux normal du cholestérol sanguin et prévient les affections cardiovasculaires. En outre, la fameuse pâte fermentée possède un pouvoir préventif contre les affections cardiovasculaires et la perte osseuse (ostéoporose), particulièrement chez les femmes ménopausées.    

Néanmoins, consultez votre médecin ou naturopathe si vous avez des antécédents de cancer hormodépendant tel que le cancer de sein.

Pickles

Aux mille et un bienfaits, les pickles offrent une grande variété de saveurs. Ce sont des  conserves au vinaigre ou lactofermentés qui servent de condiments. En effet, il y en a pour tous les goûts… Ils sont faisables à partir de votre légume préféré, quel qu’il soit, bien que le pickle de cornichon soit le préféré des Français ! En bref, c’est le plein vitaminique, il y a de quoi booster l’immunité et retrouver une peau éclatante. 

Chou fermenté

Nul ne l’ignore, le chou est riche en vitamine C. Et si nous vous disions que le chou fermenté en est deux fois plus riche ? Encore plus, la quantité de souffre dans le chou diminue considérablement après fermentation. Ses fibres, quant à elles, deviennent plus ramollies et augmentent d’efficacité. De ce fait, la choucroute s’avère un aliment digeste qui agit finement sur les troubles digestifs, mais aussi sur le stress oxydatif grâce à ses vertus antioxydantes.   

Et vous, quel aliment fermenteriez-vous en premier ?   

Les informations présentées sur ce site n’ont pas pour objectif de se substituer à un traitement ou aux conseils d’un médecin, ou d’un spécialiste et doivent de préférence être envisagés sur des recommandations personnalisées.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici