5 plantes qui agissent positivement sur la thyroïde

0
537

Très importante, la glande thyroïde intervient dans de nombreuses fonctions de l’organisme. Elle assure le développement de notre cerveau et a une action cruciale sur presque tous nos organes. En cas de dysthyroïdie, un trouble dans la sécrétion des hormones thyroïdiennes, c’est la santé en générale qui est menacée. Sachez qu’il existe des remèdes naturels qui possèdent des effets bénéfiques sur cette glande du cou. Dans cet article, vous allez découvrir 5 plantes qui ont des vertus sur la régulation de cette glande endocrine.

Quels sont les rôles de la thyroïde sur notre organisme ?

La thyroïde est une petite glande en forme de papillon située à la base du cou, au niveau du larynx. Elle joue un grand nombre de rôles essentiels pour le bon fonctionnement de l’organisme.

La principale fonction de la thyroïde est la production d’hormones thyroïdiennes : la triiodothyronine ou T3 et la thyroxine ou T4. Ces hormones circulent dans le sang et se fixent sur plusieurs organes et cellules afin de transmettre des « messages » et réguler le métabolisme.

La thyroïde participe également à la régulation du niveau global d’activité et de dépense énergétique de l’organisme. Elle stimule le cœur, le cerveau et le système nerveux central. Elle agit ainsi sur l’humeur.

Elle contribue à maintenir le taux normal du cholestérol et de la glycémie. Ainsi, elle régule la température corporelle, le transit intestinal et le rythme cardiaque. Elle sécrète une hormone appelée calcitonine qui favorise le maintien de la masse osseuse.

Le trouble sur le fonctionnement de la thyroïde provoque un déséquilibre sur la production des hormones thyroïdiennes. La dysthyroïdie peut se traduire par :

  • une hypothyroïdie : insuffisance de la quantité d’hormones produites ;
  • une hyperthyroïdie : production excessive d’hormones thyroïdiennes.

Il s’agit des principaux troubles de la thyroïde. Ces troubles ont tous deux un impact significatif sur notre santé.

Une personne qui ne sécrète pas assez d’hormone thyroïdienne a souvent une sensation que son corps fonctionne au ralenti. Ainsi, elle peut prendre du poids, devenir frileuse, avoir une constipation, perdre ses cheveux et être déprimée.

Par contre, une production excessive d’hormone thyroïdienne peut entrainer une augmentation du rythme cardiaque et une perte de poids.

Comment réguler les problèmes de thyroïde avec les plantes ?

Voici 5 plantes qui possèdent un effet positif sur la glande thyroïde. Elles aident à prévenir et à soulager certains troubles de cette glande endocrine.

Le fucus vésiculeux en cas d’hypothyroïdie

Le fucus est une algue brune de la famille des fucacées. Il a beaucoup de potentiel pour ceux qui connaissent une hypothyroïdie, car il est particulièrement riche en iode. Celui-ci est l’un des nutriments essentiels pour l’organisme, mais surtout pour la thyroïde. Le manque d’iode est la principale source des troubles de la thyroïde.

Grâce à sa richesse en iode, cette plante stimule la glande thyroïde. Il s’agit en effet d’un élément essentiel pour assurer la production des hormones thyroïdiennes. La thyroïde capte l’iode et l’intègre dans ses cellules afin de synthétiser les hormones. Lors de l’utilisation de ces hormones, une petite partie d’iode est libérée et retourne dans la thyroïde pour aider à produire d’autres hormones thyroïdiennes.

Notez que le fucus est également riche en polyphénols, en mucilages et en protéines. Ce sont d’excellents composants pour la santé de l’organisme en général.

La posologie recommandée est environ 2 à 6 g de thalle par jour. Vous pouvez en faire une infusion. Pour ce faire, faites bouillir 1 litre d’eau, mettez 4 g de fucus séché et laissez infuser pendant 10 minutes. Laissez refroidir et vous pouvez boire la préparation tout au long de la journée.

Le gingembre pour une meilleure santé de la thyroïde

Le gingembre est reconnu depuis longtemps pour calmer les nausées et les maux d’estomac. Il s’agit d’une plante à nombreuses vertus, notamment pour la thyroïde. Il est riche en zinc, magnésium et potassium : des éléments importants pour cette glande de la base du cou. Ce condiment permet une meilleure santé de la thyroïde et prévient notamment une hyperthyroïdie.

Pour profiter de ses bienfaits, vous devez utiliser du gingembre frais. Vous pouvez également faire une infusion de gingembre mélangée avec un peu de miel. Ce mélange vous donnera une sensation apaisante et aidera votre thyroïde à fonctionner de manière optimale.

Il peut être également intégré à l’alimentation et salade sous forme de tranches.

Le lycope

Plante de campagne, le lycope s’emploie largement contre les troubles de la thyroïde en particulier l’hyperthyroïdie.

Cette plante herbacée vivace est un peu discrète, mais ses avantages pour lutter contre l’hyperthyroïdie fait sa réputation auprès des phytothérapeutes. Avec les substances actives qu’il contient, le lycope bloque la production de l’hormone thyroïdienne T4. Il est intéressant pour calmer la palpitation, les bouffées de chaleur et la sensation d’oppression au niveau du cou. Ce sont généralement des signes qui revoient à une augmentation de la production de l’hormone thyroïdienne.

Pour commencer la cure, la dose adéquate est de 15 à 25 gouttes de teinture mère matin et soir (il existe des teintures-mères sans alcool). La dose peut être modifiée en fonction de l’évolution du symptôme.

L’aswhagandha

L’ashwagandha est une plante adaptogène. Autrement dit, elle aide notre organisme à s’adapter aux différents changements environnementaux et aux situations stressantes de la vie quotidienne.

Elle est surtout destinée aux personnes qui ont une thyroïde à tendance fainéante. Une étude* a montré l’efficacité d’une supplémentation d’un extrait d’ashwagandha dans le cas d’une hypothyroïdie.

En effet, l’ahwagandha stimule la thyroïde afin d’augmenter la production des hormones thyroïdiennes en cas d’hypothyroïdie.

Par son action adaptogène**, l’aswagandha permet d’augmenter votre résistance au stress. Il semble que le stress et l’anxiété soient des facteurs aggravant les symptômes d’une hypothyroïdie. Le stress peut provoquer aussi une inflammation qui empêche la fixation des hormones thyroïdiennes sur ses récepteurs.

Enfin, l’ashwagandha a également une propriété antiinflammatoire. Une inflammation est un mauvais signe pour ceux qui souffrent un trouble de la thyroïde. Elle peut interrompre la production d’hormones thyroïdiennes. Elle inhibe aussi la capacité des hormones à se lier aux récepteurs. L’ashwagandha va donc lutter contre l’inflammation chronique en cas d’hypothyroïdie.

La posologie de l’ashwagandha n’est pas précise. Le mieux c’est de toujours consulter un professionnel avant de procéder à la cure. Ce remède naturel se consomme généralement sous forme de poudre ou d’extraits en gélule. Au début de la cure, préférez toujours prendre une petite dose, puis augmenter progressivement pour habituer l’organisme.

L’ashwagandha est contre-indiqué en cas d’hyperthyroïdie.

La graine de lin pour lutter contre une hypothyroïdie

La graine de lin est souvent utilisée pour la santé digestive, car elle est riche en fibres. Pourtant, elle a aussi sa place dans le cadre d’un problème de thyroïde. Cette graine peut contribuer à augmenter le taux d’hormone thyroïdienne. Elle est donc indiquée en cas d’hypothyroïdie.

Pour profiter des bienfaits de cette plante, il vous suffit de prendre environ une cuillère à soupe tous les jours. Vous pouvez la mélanger dans un smoothie ou avec vos aliments pour être plus pratique. Notez bien qu’il faut mixer les graines de lin avant d’en manger, car les moisissures se développent rapidement.

Attention aux contre-indications éventuelles

 *Panda S, Kar.A, Changes in thyroid hormone concentrations after admisistration of ashwagandha root extract to adult male mice. J Pharm Pharmacol 1998 Sept;50(9):1065-8

**  Lopresti AL et al., An investigation into the stress-relieving and pharmacological actions of an ashwagandha (Withania somnifera) extract. Medicine, 2019: 98: 37.

Les informations présentées sur ce site n’ont pas pour objectif de se substituer à un traitement ou aux conseils d’un médecin, ou d’un spécialiste et doivent de préférence être envisagés sur des recommandations personnalisées.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici